Vélo à assistance électrique et cyclomoteur électrique : les différences

Le vélo à assistance électrique et le cyclomoteur électrique sont tous deux des moyens de transport écologiques et économiques. Ne nécessitant pas d’essence et ne polluant pas l’air, ils sont pratiques dans la préservation de l’environnement. De plus, ces deux engins produisent peu de bruits et ne présentent aucune odeur ni de déchets grâce à l’utilisation d’un moteur électrique. Il est aussi facile de les charger, car une simple prise suffit. Le fait qu’ils soient électriques réduit considérablement leur entretien. Des précautions sont quand même à prendre si on veut les faire durer assez longtemps. Mais quelles sont donc les différences entre ces deux moyens électriques ?

Le vélo à assistance électrique

Un vélo à assistance électrique (VAE) est une bicyclette dotée d’un moteur électrique et d’une batterie rechargeable et amovible. Ce type de vélo existe depuis 1890. Il a pris plus d’ampleur depuis quelques années. Avec l’évolution de la technologie de nos jours, les producteurs ne cessent d’améliorer les performances de ses batteries. Le VAE comporte donc une assistance électrique qui a pour objectif d’être un complément au pédalage et s’active quand un effort de pédalage est produit.

La puissance des vélos électriques est limitée à 250 W. Les deux roues dépassant cette limite sont considérées comme cyclomoteurs. En vélo à assistance électrique, la vitesse maximale autorisée est de 25km/h.

Le cyclomoteur électrique

Le cyclomoteur électrique ou scooter électrique est aussi un deux-roues avec un moteur et des batteries. Sa puissance maximale ne doit pas dépasser 4kW et il peut rouler jusqu’à 50km/h sans souci. Un cyclomoteur pèse en général 90 à 100 kg. Étant un deux-roues, il est facile de le garer et il ne prend pas beaucoup de place. Sa batterie est amovible, donc il est facile de l’enlever et de le remettre à tout moment. Il a également un espace de rangement pour un sac de taille moyenne (se trouvant en dessous de son siège).

VAE et cyclomoteur électrique : les différences

Il est nécessaire de pédaler un VAE pour que le moteur fonctionne, ce n’est pas le cas pour un cyclomoteur. Par contre un VAE, contrairement à un cyclomoteur, peut être utilisé en pédalant même quand sa batterie est morte. Côté autonomie, celle d’un cyclomoteur dépend des mêmes facteurs que celle d’un VAE. Toutefois, un cyclomoteur a plus d’autonomie par rapport à un vélo. Cette autonomie peut aller jusqu’à 100 km pour un cyclomoteur et 50 km pour un VAE. Côté prix, un vélo électrique reste moins cher qu’un cyclomoteur. Cependant, que ce soit l’un ou l’autre, le prix dépend de son autonomie et de sa puissance. Plus l’autonomie et la puissance sont élevées, plus ils seront chers sur le marché.

Sachez que conduire un cyclomoteur nécessite un permis dans certains pays. On y exige aussi le port d’un casque et de gants ainsi que la présence d’un rétroviseur et de feux de croisement. Un cyclomoteur nécessite également une assurance et doit être immatriculé à l’arrière. Quant à un vélo électrique, le casque est obligatoire pour les moins de 12 ans. Il n’est pas nécessaire d’avoir un permis ou une assurance pour le conduire. Il est aussi indispensable d’avoir une sonnette sur le vélo et un feu de position. Mais un vélo électrique reste plus léger qu’un cyclomoteur. Ce qui a un grand impact sur sa performance face à des dénivelés.

Côté confort, un cyclomoteur dispose d’une surface plutôt confortable et pouvant même supporter deux personnes. Il a également deux roues assez épaisses et d’amortisseurs afin de pouvoir rouler sur tous types de terrains. Un vélo à assistance électrique, quant à lui, a une selle assez petite et n’a pas d’amortisseur. Il peut cependant parcourir tous types de terrains.