7 questions fréquentes sur les vélos électriques

Vous aussi, vous avez remarqué la forte augmentation du nombre de vélo électrique en circulation ? Il faut dire que le prix de ces engins a fortement baissé ces dernières années et que les aides pour les acquérir sont en nette hausse ! Vous aimeriez, à votre tour, circuler librement sur un tel deux roues ? Avant de vous rendre en boutique, prenez donc le temps de lire le texte ci-dessous. Vous y découvrirez les choses essentielles à connaître sur le sujet !

1. Qu’est-ce qui différencie un vélo électrique des modèles plus classiques ?

Un vélo électrique se compose des mêmes pièces qu’un vélo classique. Vous retrouverez donc les habituels roues, chaînes, pédales et freins. La seule différence avec une bicyclette se situe au niveau de la manière de pédaler. L’utilisateur dispose en effet d’une assistance électrique. Comme son nom le laisse à penser, celle-ci a pour mission de faciliter le pédalage. Elle se compose d’un moteur et d’une batterie pour l’alimenter. Ces éléments vont avoir un impact important sur le poids du vélo. Un modèle électrique sera donc toujours bien plus lourd qu’un vélo classique. Il bénéficiera également d’un cadre renforcé afin de soutenir en toute sécurité le dispositif d’assistance.

2. Comment recharger les batteries ?

Vous devez tout d’abord bien prendre conscience qu’il existe plusieurs types de batterie. Certaines sont par exemple fixes et d’autres amovibles. Les modèles les plus performants sont même capables de se recharger durant l’utilisation du vélo afin d’en préserver l’autonomie, un peu comme le font les batteries des voitures. Vous devrez donc toujours suivre attentivement les préconisations effectuées par le fabricant. Dans la plupart des cas, il vous faudra installer les batteries sur un chargeur adapté et connecté au réseau électrique domestique.

3. Comment bien les stocker ?

Vous n’ignorez sans doute pas que les batteries sont des équipements sensibles. Elles supportent ainsi mal les grandes variations de température. Vous devrez donc vous montrer vigilant pour le stockage de votre vélo, surtout si vous avez l’intention de ne pas l’utiliser durant plusieurs semaines. Idéalement, les batteries doivent être conservées dans un espace à l’abri de l’humidité et avec une température comprise entre 16 et 23 degrés. Elles doivent également être chargées, mais pas en totalité. La plupart des fabricant recommandent une charge d’environ 60 %. Procédez à des rechargements partiels si la période d’inactivité venait à se prolonger.

4. Quel entretien effectuer ?

Exceptée la manipulation des batteries, un vélo électrique ne nécessite pas un entretien spécifique. Pour votre sécurité et celle des autres usagers de la route, assurez-vous du bon état du système de freinage et des éclairages. Contrôler également avant chaque sortie, la pression et l’état d’usure des pneumatiques. Enfin, il semble important de préciser que le port du casque est fortement conseillé et même obligatoire pour les cyclistes âgés de moins de 12 ans !

5. Et pour le nettoyage du vélo ?

Pour maximiser la durée de vie d’un vélo (électrique ou non), il est important de le nettoyer aussi souvent que possible. Cette action va ainsi limiter les effets néfastes des poussières et autres saletés. Sachez que tous les équipements électriques d’un vélo ont été conçus pour résister à l’eau (protection IP55). Aussi, vous ne devez surtout pas craindre d’utiliser une éponge et de l’eau savonneuse sur ces éléments. Évitez en revanche le jet, jugé trop agressif pour les modèles électriques.

6. Suis-je autorisé à circuler sur une piste cyclable ?

Du point de vue du législateur, il n’existe pas de différence entre un vélo électrique et un modèle plus habituel. Par conséquent, le premier peut parfaitement circuler les pistes cyclables. Libre à vous de profiter de cet espace sécurisé pour vos déplacements et trajets quotidiens ! N’oubliez surtout pas d’équiper votre monture d’un porte bagages si vous avez besoin de transporter des sacs ou des petits objets !

7. Le vélo fonctionne-t-il toujours en cas de panne de batterie ?

Vous êtes parti pour une longue ballade mais la batterie ne dispose plus de l’autonomie suffisante pour alimenter le moteur. Que se passe-t’il alors ? Devrez-vous abandonner sur place votre vélo ? Bien sûr que non ! Un vélo électrique conserve sa mobilité et va donc parfaitement fonctionner en pareil cas. Il suffit de vous dresser sur les pédales et de faire tourner les jambes, comme vous le feriez sur un modèle sans moteur. Attention, un tel usage demande une bonne condition physique car vous devrez supporter le poids du dispositif d’assistance devenu inutile.