Petit guide le la bicyclette

Tout le monde sait ce qu'est une bicyclette, n'est-ce pas ? Mais si vous venez d'une autre planète ou si vous voulez en savoir plus sur l'histoire de ce véhicule durable populaire, mon ami, vous êtes tombé sur le bon article.

Commençons donc par le commencement : la bicyclette est un véhicule à deux roues fixé à un cadre et propulsé par les efforts de son utilisateur, le cycliste. La bicyclette a été "conçue" au 19e siècle en Europe et est le véhicule le plus utilisé au monde, permettant à ses utilisateurs de se déplacer rapidement et de se divertir.

Histoire de la bicyclette

Mais quelle est l'histoire de la bicyclette ? Comment est-elle apparue ? Tout a commencé avec la "draisienne", le premier moyen de transport à utiliser deux roues. Inventée par l'Allemand Karl von Drais en 1817, elle comportait une sorte de poutre en bois avec deux roues reliées et alignées dans le sens de la rotation, un siège et un levier. Pour se déplacer, l'utilisateur "patinait" sur le sol en poussant alternativement sur ses pieds.

Et que s'est-il passé ? La draisienne est un succès ! Et, au fur et à mesure qu'il se fait connaître, de nombreuses personnes tentent de l'améliorer. Une adaptation avec pédales est apparue en 1839, créée par le forgeron écossais Kirkpatrick Macmillan et qui, bien que fonctionnant bien, n'est pas devenue populaire. Divers modèles à pédales sont développés dans les années suivantes par différents inventeurs, mais ce n'est qu'en 1864 qu'est créée la première entreprise de construction de bicyclettes à pédales, ouverte par Pierre Michaux - il met au point un modèle basé sur la draisienne qui est baptisé "vélocipède".

Avec la révolution industrielle, ce moyen de transport se popularise et évolue vers le modèle que nous connaissons aujourd'hui. La bicyclette a joué un rôle important dans le développement des transports et a même été l'une des bases de la création de l'automobile.

Pièces détachées de bicyclettes

Nous connaissons déjà un peu l'histoire de la bicyclette et son développement, mais comment est-elle fabriquée et quelles sont les pièces qui la composent ? Les matériaux les plus couramment utilisés pour fabriquer les vélos sont l'acier, l'aluminium et la fibre de carbone. Ils peuvent être recyclés : les jantes en aluminium peuvent devenir des antennes de télévision ou des éléments de casseroles ; la selle, la pédale et la housse du guidon peuvent être réutilisées pour l'emballage ; la chaîne, le guidon et le cadre en acier peuvent devenir des matières premières pour l'industrie de la construction. En d'autres termes, il n'y a pas d'excuse pour jeter votre vélo cassé dans la décharge près de chez vous, n'est-ce pas ?

Les composants d'un vélo diffèrent en fonction de leur conception et de leur fonction. V

Les bienfaits du vélo pour la santé

Le vélo est l'un des meilleurs moyens de faire de l'exercice. Si vous ne pensez toujours pas que cela en vaut la peine, il existe de nombreuses raisons de vous convaincre :

  • Faire du vélo 30 minutes par jour peut réduire de moitié le risque de développer du diabète et de l'obésité ;
  • Il a moins d'impact sur les articulations que d'autres activités physiques. Comme il s'agit d'un exercice qui se pratique assis, le poids du corps est réparti et aucune partie n'est surchargée. Il convient aux débutants en activité physique et constitue un excellent exercice pour les personnes en surpoids ;
  • Aide à prévenir les maladies cardiaques, les crises cardiaques et l'hypertension artérielle ;
  • Favorise le bien-être physique ;
  • Améliore la qualité de vie et réduit le risque de dépression ;
  • Fait travailler les grands groupes de muscles des jambes et stimule la contraction de l'abdomen, ce qui permet de tonifier plus de la moitié du corps ;
  • Intensifie l'irrigation sanguine des organes génitaux et des vaisseaux pelviens, augmentant ainsi les performances sexuelles (avez-vous vraiment besoin d'une autre raison ?);
  • Stimule la libération d'endorphinase et de sérotonine, ce qui vous rend plus heureux et vous permet de mieux dormir ;
  • Réduit le cholestérol et les triglycérides ;
  • Réduit la tension artérielle ;
  • Améliore le système immunitaire ;
  • Garantit la forme et le souffle à ses pratiquants.

Autres bienfaits du vélo

Outre ces nombreux bienfaits pour la santé, les avantages du vélo s'étendent à la qualité de vie :

  • C'est un excellent moyen de passer du temps en famille, tout en maintenant tout le monde en forme ;
  • Le vélo est un excellent moyen d'interagir avec des amis et de rencontrer de nouvelles personnes ;
  • L'utilisation d'un vélo pour se déplacer réduira considérablement vos frais de déplacement, ce qui vous permettra d'économiser beaucoup d'argent qui pourra être dépensé à d'autres fins ;
  • Il réduit votre empreinte carbone, car il ne génère pas de pollution de l'air ni de bruit, ce qui est le cas d'une voiture ;
  • Le vélo favorise un sentiment d'indépendance et de liberté. Pourquoi ne pas explorer votre ville, rendre visite à vos amis ou faire des courses à vélo ?
  • ?
  • Il renforce la confiance en soi ;
  • Les coûts d'entretien sont faibles ;
  • C'est l'un des moyens de transport les plus rapides dans les grandes villes ;

Pollution de la ville

De nombreuses personnes sont inquiètes à l'idée d'utiliser un vélo dans leur vie quotidienne car elles pensent qu'elles sont plus exposées à la pollution urbaine que celles qui utilisent une voiture. Cependant, une étude de la Société européenne de pneumologie a révélé qu'un cycliste n'est exposé à plus de pollution qu'un piéton et s'il court avec son vélo. En voiture, même avec les vitres fermées, la pollution plus concentrée des avenues envahit le véhicule et l'air ne circule pas, ce qui expose davantage les conducteurs.

D'autre part, lors d'activités physiques, nous respirons plus intensément, inhalant un plus grand volume d'air et, par conséquent, plus de polluants. Les recherches menées en Belgique ont montré que ce volume d'air est presque 4,2 fois plus important et peut même causer des dommages aux cyclistes. Les chercheurs ont également conclu que cette plus grande exposition est due au fait que les cyclistes roulent en partie sur des avenues et des rues où passent les voitures, ce qui signifie que ceux qui sont sur le trottoir respirent moins de pollution. Mais les cyclistes peuvent porter des masques anti-pollution et choisir des itinéraires dans des rues plus calmes et moins polluées.

Premières étapes

Malgré tous ces avantages, vous devez prendre quelques précautions avant d'enfourcher votre vélo. Tout d'abord, il est recommandé d'obtenir un avis médical pour vérifier que vous êtes apte à pratiquer cette activité physique, afin qu'il n'y ait pas de complications par la suite. En outre, il faut toujours veiller à s'hydrater avant, pendant et après l'exercice.

Une alimentation adaptée est également recommandée jusqu'à une demi-heure avant l'activité. Les aliments légers, riches en eau et en hydrates de carbone, sont idéaux pour répondre aux besoins énergétiques du corps et le maintenir hydraté.

Les étirements avant et après le cyclisme sont également importants pour préparer le corps à l'activité et éviter les blessures ou les contusions pendant l'exercice.

Pour les débutants, il est recommandé de faire des pauses pendant l'activité, car elles permettent au corps et aux muscles de se détendre. L'idéal est de consommer de l'eau et des fruits tels que des bananes et des pommes pour reconstituer l'organisme. Les temps d'arrêt et la durée totale de l'activité physique dépendent de la condition physique du cycliste.

Et n'oubliez pas les équipements de protection comme le casque et le masque anti-pollution.

Equipement et protection

Le vélo fonctionne comme un vêtement, il doit être à la bonne taille pour que l'expérience de son utilisation soit confortable et agréable. Le mieux est de se rendre dans un magasin et d'essayer la taille idéale du cadre, qui peut varier en fonction de la taille de l'utilisateur, de son torse, de ses bras et de la hauteur de son "cheval" (la distance entre la plante des pieds et la zone qui repose sur la selle).

Le choix du vélo est également important et varie en fonction de l'utilisation prévue. Pour faire du vélo sur la plage, où le terrain est plat, un vélo sans vitesses, c'est-à-dire plus léger, est une bonne option. En ville, un vélo à 21 ou 24 vitesses conviendra parfaitement au cycliste, qui pourra ainsi affronter les lignes droites et les collines.

Recherchez un magasin spécialisé dont le personnel qualifié pourra répondre à vos questions et vous indiquer la taille et le type de vélo qui vous conviennent.

L'utilisation d'équipements de sécurité est également importante pour réduire les risques d'accident et leur impact, le cas échéant. Les casques sont essentiels pour protéger les cyclistes et doivent être réglables afin d'être solidement fixés à la tête. Les lunettes sont importantes pour protéger nos yeux de la pollution de l'environnement urbain, des petits objets (insectes ou "cailloux"), des rayons UV émis par le soleil et des reflets qui gênent la vision.

Des baskets ou des chaussures adaptées sont également indispensables pour ne pas glisser sur la pédale. Les lacets doivent être bien serrés pour ne pas s'emmêler.

Dans certaines villes, comme Londres, il est courant de porter un masque de protection pour éviter la pollution du trafic ; cette mesure est laissée à l'appréciation du cycliste, qui peut se sentir mal à l'aise en portant le masque, même s'il est recommandé par les spécialistes.

D'autres équipements de protection tels que des gants, un klaxon, des réflecteurs, des phares et des rétroviseurs peuvent être achetés pour assurer une meilleure protection et un plus grand confort à l'utilisateur. Pensez à ne pas utiliser d'écouteurs pendant l'activité : ils risquent de détourner votre attention des avertissements sonores tels que les klaxons ou les cris de personnes.

Quels chemins emprunter pour faire le tour de l’île de Ré à vélo ?
Pression d’air dans les pneus de vélo : comment savoir si un pneu de vélo est bien gonflé ?

Plan du site