Vêtements VTT : comment s’habiller pour le VTT

Les vêtements VTT, comme ceux de tous les sports, notamment outdoor, sont techniques spécifiques, pensés à la fois pour le confort, la performance et la sécurité. Dans ce cas de ceux qui font du vélo dans les montagnes ou le long des chemins de terre dans les bois. C’est pourquoi, lorsqu’il s’agit de s’habiller pour le VTT, il faut partir d’un postulat : ce qui est bon pour les autres sports, ou dans la vie de tous les jours, n’est pas très adapté sinon vraiment inadapté au VTT .

Comment s’habiller pour le VTT

Les baskets, les shorts de course, les t-shirts en coton et les lunettes de soleil normales ne sont fondamentalement pas des vêtements de VTT et ne sont pas bons pour le VTT : en effet, il faut des chaussures spécifiques qui agrippent les pédales, comme celles – ci , mais permettent aussi de marcher lorsque l’on monte en selle , des shorts qui n’entravent pas le pédalage , que nous avons décrits ici , des maillots techniques qui respirent pour ne pas subir la chaleur à la montée et le froid à la descente et des lunettes à vision large et des verres adaptés aux activités sportives ouvertes comme celles – ci . Bref, il vous faut des vêtements techniques spécifiques au VTT.

Pour des raisons de sécurité, de confort et de praticité, les deux extrémités, la tête et les pieds, sont les points de départ pour choisir le bon équipement pour le VTT. Les pantalons, t-shirts et sous-vêtements techniques, ainsi que les vestes et sacs à dos sont par conséquent et dépendent aussi beaucoup du type d’activité que vous préférez ou voulez faire à vélo.

Le casque VTT

Laissant de côté le cas très particulier de la descente, où l’on utilise des casques intégraux similaires à ceux de la moto, dans toutes les autres spécialités VTT, les casques qui ont une coque intérieure en polystyrène, une coque ou une coque extérieure en plastique ou en fibres, telles que celui du carbone, un crochet sous le menton et éventuellement une visière. En fait, le casque en VTT sert essentiellement à deux choses : protéger la tête des chocs, en cas de chute mais aussi des branches et autres protubérances qui se croisent sur les sentiers, et protéger au moins en partie du soleil, tout assurer la circulation de l’air et donc une température crânienne naturelle et supportable : pour en savoir plus sur les conseils de choix d’un casque pour VTT

Compte tenu de cette description générale, vous pouvez faire attention à d’autres détails : de nombreux casques ont les deux coques, l’intérieure et l’extérieure, collées ensemble mais maintenant il existe aussi des systèmes qui permettent un minimum de glissement en cas de chute, comme comme les MIPS dont nous avons parlé ici , et qui augmentent la protection en cas de chute au sol. Les casques sont vendus en fonction des tailles, qui incluent une gamme de tour de tête : si vous voulez un casque parfait il est bon de mesurer la circonférence de la tête, sachant que désormais tous les casques de moyen et haut niveau disposent de systèmes de micro-ajustement internes avec un roue sur la nuquece qui vous permet de les fixer et de les maintenir fermement. Enfin, il est utile de savoir lire les étiquettes à l’intérieur : le niveau de protection des casques est certifié par une norme

chaussures VTT

Dans les vêtements de VTT, il y a des chaussures, qui dépendent des pédales montées sur le vélo. Il en existe essentiellement 3 types : ceux dotés d’un système de blocage rapide, similaires – mais pas identiques – à ceux des vélos de course ; pédales plates, similaires à celles des vélos de tous les jours mais avec l’ajout de picots qui améliorent l’adhérence ; et les hybrides SPD + plats qui combinent le meilleur des deux systèmes.

Le pantalon pour le VTT

Et avec le pantalon, nous commençons à entrer dans le monde des préférences individuelles en termes de vêtements VTT. Cela dit, oui, même les pantalons VTT ont un rembourrage comme ceux des vélos de course, et qu’il existe des bas anatomiques masculins et féminins, il y a ceux qui utilisent des pantalons serrés et adhérents comme les vélos de course et ceux qui sont de type trekking large. Tendance : pour les disciplines plus dynamiques comme le X-Country, on utilise des disciplines plus ajustées ; pour les plus freeride les larges. L’important, en plus du pad, c’est qu’ils ne gênent pas le pédalage, qu’ils soient doux à l’intérieur, qu’ils glissent bien le long des jambes et qu’ils couvrent surtout le bas du dos : nous en avons parlé en détail ici .

Le t-shirt pour le VTT

Il s’agit essentiellement d’un t-shirt en matière technique respirante similaire (similaire mais pas la même) à ceux pour la course ou le trekking. Similaire car même si le tissu doit remplir les mêmes fonctions (ne pas retenir la transpiration et sécher rapidement) alors les t-shirts de vélo, même ceux pour VTT, ont au moins un zip autour du cou pour aérer lors des montées les plus exigeantes, ils sont un un peu plus long à l’arrière pour couvrir la partie inférieure et parfois ils ont des poches à l’arrière pour les barres, gels et autres choses pour une utilisation immédiate. Pour ce qui est des vêtements VTT, presque tout le monde utilise des t-shirts et des sous-vêtements serrés, à l’exception de ceux qui pratiquent la descente qui utilisent des chemises oversize car ils doivent mettre des protections et des protections dorsales en dessous. L’approfondissement avec jedes conseils sur la façon de choisir le t-shirt pour VTT peuvent être lus ici .

Vestes VTT

Ceux qui vont régulièrement à la montagne s’habillent en couches, qu’ils s’y rendent à pied ou à vélo, donc même pour le VTT, il est utile d’apporter avec soi une veste qui, plutôt que de rester au chaud, doit être coupe-vent et imperméable aussi comme, comme toujours, bien respirant. De plus, dans ce cas de vêtements VTT, les vestes sont similaires mais pas identiques à celles de course , encore une fois pour des raisons d’ajustement (sur le vélo, vous êtes déséquilibré vers l’avant, pendant la course, vous avez une posture plus droite). C’est peut-être kitsch, mais les couleurs vives sont avant tout une question de sécurité et de visibilité.

Le sac à dos pour le VTT

Oui, maintenant en VTT vous allez régulièrement avec le sac à dos. Pour deux raisons : boire et emporter avec soi du matériel d’urgence (ainsi que quelque chose à manger et autre nécessaire comme le téléphone). Pour cette raison, presque tous les VTTistes ont désormais abandonné la bouteille d’eau sur la chambre à air du vélo au profit des sacs à dos à eau de type Camelbak qui ont alors également des compartiments spécifiques pour tout le nécessaire pour les réparations à la volée ( nous en avons parlé ici comme un véritable kit de survie) en plus des pochettes pour documents, téléphone, barres et gels, vêtements de rechange.

Les gants VTT

En VTT, les gants ne sont pas une habitude mais un équipement indispensable : pour avoir de l’adhérence sur les poignées du guidon (en évitant aussi de s’écorcher les paumes), pour réparer les articulations et le dos des branches et brindilles, et en cas de chute pour se protéger des gênes écorchures. Ils ont généralement une paume légèrement rembourrée , ont des doigts entiers ou sectionnés (selon préférence et saison) et en matière technique résistante et antidérapante.