Cyclotourisme : conseils pratiques pour préparer votre voyage à vélo

Face aux enjeux écologiques qui nous concernent tous, il devient nécessaire de repenser notre façon de voyager. Le vélo se présente alors comme un moyen de locomotion idéal, qui ne pollue pas et qui permet de ralentir le rythme. Voilà pourquoi le cyclotourisme fait de plus en plus d’adeptes. Les pratiquants reprennent le temps de savourer chaque kilomètre parcouru et chaque paysage. Envie de vous y mettre ? L’improvisation n’est pas de mise, découvrez alors comment préparer votre voyage à vélo.

Le choix du vélo pour débuter le cyclotourisme

Quel vélo privilégier pour le cyclotourisme ? En effet, vous devez choisir un moyen de locomotion adapté à votre profil et à vos escapades. Le cyclotourisme n’est pas une activité qui met en avant la performance sportive, au contraire. Il s’agit plutôt de rouler pour apprécier la balade en elle-même et les paysages. Nul besoin d’investir dans un vélo de compétition spécialement conçu pour les randonnées par exemple. Un bon vélo de route suffira, si d’autres critères sont respectés. L’essentiel est de trouver un modèle polyvalent, dont les roues peuvent évoluer sur différents types de circuit, du sentier à la route goudronnée. Attardez-vous sur le poids du vélo, sur ses freins pour l’aspect sécurité, sur le nombre de vitesses envisagé. N’oubliez pas non plus la selle, qui assurera un confort sans précédent pour votre dos si elle est assez large. Une fois votre casque de vélo enfilé, de longues heures de pédalage vous attendent. Ne lésinez donc pas sur la qualité du modèle.

Le transport des affaires pour rouler sans encombre

Vous comptez traverser une partie de la France à vélo durant les vacances ? Après avoir sélectionné le modèle qui vous servira à parcourir de nombreux kilomètres, pensez aux accessoires. Selon la durée de votre périple et la quantité d’affaires que vous emmènerez avec vous, il faudra prévoir un équipement différent. Si vous faites du cyclotourisme pour la première fois, vous allez sûrement effectuer un petit voyage pour vous échauffer. Dans ce cas, le nombre d’affaires sera réduit. Vous pouvez alors vous contenter d’accrocher une petite sacoche de cadre ou qui se pose sur le guidon. Les choses sérieuses commencent et vous partez pédaler pendant une semaine ? Il vous faut une sacoche présentant un gros volume pour y caser tout votre équipement de voyage. Celle-ci s’accroche le plus souvent sur le porte bagages arrière du vélo. Le sac doit être étanche pour ne pas subir de plein fouet les intempéries. Il doit également avoir une contenance de 20 litres minimum. Certaines sacoches ont même une bandoulière pour pouvoir être transportées facilement une fois détachées du vélo.

L’établissement d’un itinéraire adapté pour préparer son voyage à vélo

Le cyclotourisme n’a pas de règles à proprement parler. Chacun adapte son parcours en fonction de ses envies et de ses capacités. Ainsi, certaines personnes effectueront un grand périple tandis que d’autres préféreront faire une balade sur deux jours et rentrer chez elles une fois le week-end terminé. En tant que débutant, ne vous précipitez pas et évoluez à votre rythme. Faites en sorte de réaliser votre sortie avec des proches qui ont plus ou moins le même niveau que vous. Cela doit avant tout rester un plaisir, donc l’ami qui a l’habitude de faire des virées dans la montagne ne sera pas appelé en priorité ! Pour préparer votre voyage à vélo, établissez un itinéraire facile, qui prend en compte votre forme physique. Établissez par exemple un itinéraire dans une région que vous connaissez bien, afin de ne pas vous laisser surprendre par les particularités de l’environnement. De nombreux adeptes du voyage à vélo aiment tenir un blog sur lequel ils décrivent leurs escapades et délivrent de bons conseils. Lisez leurs articles et inspirez-vous en pour planifier vos prochaines excursions.

La préparation physique du cyclotouriste

Vous êtes prêt à transmettre toute l’énergie que vous avez aux pédales de votre vélo ? Afin de ne pas vous blesser au bout de 2 km et être contraint de renoncer à votre périple, vous devez vous préparer physiquement. Même si la vitesse et la performance ne sont pas au rendez-vous, vous allez néanmoins fournir des efforts pour tenir la cadence. Ainsi, comme n’importe quelle activité physique, cela se prépare. Il y a le petit échauffement nécessaire avant de prendre la route et l’entraînement qui se fait sur plusieurs jours pour se maintenir en forme. Le but est d’éviter de vous froisser un muscle au mollet alors que vous rêviez de faire la route des vins depuis quelques mois. Le vélo d’appartement est par exemple une bonne machine pour se mettre en condition. Travaillez également votre cardio et maîtrisez votre souffle pour respirer convenablement. Cependant, n’oubliez pas de profiter des magnifiques paysages qui vous entourent une fois le vélo enfourché. Ce voyage lent et écologique vous donnera une bonne occasion de méditer tout en faisant du sport en plein air !