Quel vélo choisir pour débuter en triathlon ?

La majorité des personnes, lorsqu’elles commencent le triathlon, font face à une grande question : quel type de vélo acheter ? Un vélo de triathlon, un vélo de route ou un VTT ? Il existe, en effet, un choix assez complexe. Et afin de procéder au choix de manière optimale, il existe, un certain nombre de critères à prendre en considération. L’article suivant vous permettra de mieux choisir le vélo pour débuter en triathlon.

La facilité de pilotage du vélo de route

En effet, si on parle de praticité, le vélo de route classique, est beaucoup plus pratique, et plus facile à manipuler (une meilleure stabilité et une bonne capacité de freinage), et avec sa légèreté, celui-ci est beaucoup plus facile à entretenir. Si vous êtes un débutant en triathlon, vous devrez avant tout, vous habituer à pédaler sur de grandes distances, et cela, de manière évolutive. Le confort est essentiel, afin de passer de 20 à 90 km. La confiance constitue un autre point très important. Il y a bon nombre d’individus qui ont commencé à avoir peur de prendre le vélo, à la suite des premières chutes que les pédales automatiques ont provoquées. Le fait de disposer de vélos plus stables, avec une capacité de freinage optimale, et d’avoir les mains, en permanence sur les freins, peut certainement vous aider à mieux surmonter toutes ces craintes. Les fans d’ultegra vélo triathlon, vous sortiront des arguments du type : ils sont plus rigides, plus aéro, etc.

Différence entre un vélo de triathlon et un vélo de route

La différence aérodynamique entre vélos de triathlon et vélos de route, constitue la même, existant entre un casque de triathlon et un casque de route : cela peut compter, cela dit, ce n’est pas un point extrêmement important. Et si vous débutez à peine, la rigidité que le vélo de triathlon offre ne constituera pas le point le plus important, étant donné que le coureur ne pourra jamais atteindre les niveaux de watts qui entrainent les déformations de cadre, qui sont susceptibles d’affaiblir le rendement. Il existe également, un autre point à prendre en considération : le cycliste fournit 80 % de la résistance aérodynamique et les 20 % qui restent, vient des roues et du vélo. On peut donc déduire que, ce n’est pas le vélo le plus important, mais la position lorsqu’on se trouve dessus. Un vélo de triathlon vous permet d’avoir une position bien plus aérodynamique et « agressive ». Ceci étant, avoir la capacité de maintenir cette dernière, tout en pédalant très fort, nécessite plusieurs années de renforcement musculaire et d’entrainement, ainsi qu’une grande expérience dans le maniement du vélo. La majorité des débutants utilisant un vélo de triathlon a une posture beaucoup moins agressive, qui peut être compatible parfaitement, avec un vélo de route équipé de rallonges ou prolongateurs.

Aborder de longues distances avec un vélo de route parfaitement équipé

Il faut impérativement se sortir de la tête, le stéréotype qui dit que le vélo de route sert uniquement pour la première année, et que l’année suivante, il faudra le remplacer par un vélo argon tri. Le vélo de route, lorsqu’il subit des changements de composants stratégiques dédiés au triathlon, pourra vous mener très loin. Il y a des personnes qui ont participé à de grandes compétitions, comme le mondial 70.3 par exemple, cela, avec un vélo de route classique bien optimisé, et on a pu voir que ce n’est pas le vélo le facteur limitant, mais plutôt le cycliste. D’ailleurs, avec un vélo de route, vous pouvez profiter au mieux des paysages et des itinéraires exceptionnels, sans vous soucier ou avoir peur lorsqu’il y a des descentes. Vous vous posez alors certainement la question de, pourquoi est-ce que le triathlon vélo existe ? Les vélos de triathlon existent, car, il faut noter que, le vélo fournit 20 % de la résistance aérodynamique, et que seuls les vélos de triathlon permettent d’atteindre, les plus agressifs des positions, ainsi qu’une bonne position aérodynamique. Pour la majorité des sportifs, ces deux facteurs ne sont pas très importants, cela étant, ils peuvent nettement faire la différence durant un championnat du monde. Tout le monde est libre d’analyser, les différents facteurs limitants, empêchant de gagner les minutes qui manquent encore.

Commencer le triathlon avec le VTT ?

Vous ne disposez que d’un VTT, alors que vous désirez commencer le triathlon. Vous vous posez alors la question, cela peut-il convenir pour vous entrainer et débuter en triathlon ? Si à la maison, vous disposez déjà d’un VTT ou d’un vieux vélo de route, vous pouvez commencer le triathlon. Si vous êtes un débutant en triathlon, il est rare que la performance constitue la première chose à laquelle vous pensez. Le plus important consiste à découvrir, la succession des trois discipline, tout en prenant plaisir à concourir à un triathlon. Un moment à savourer pleinement : le premier triathlon, qui n’arrive qu’une fois dans votre vie. Dans ce cas-là, qu’il s’agisse de votre vieux vélo de route triathlon ou de votre VTT, ils peuvent parfaitement faire l’affaire. Par rapport à un vélo full carbone, vous irez certainement moins vite, cela dit, vous n’êtes pas là pour faire du vélo chrono, alors, il n’y a aucun souci. Voici un exemple concret : lors d’une compétition de triathlon sprint, un cycliste qui était sur un vélo de route carbone s’est fait dépasser par deux VTT. De plus, en temps normal, votre premier triathlon devrait être un format sprint, c’est-à-dire, 500 m — 20 km — 5 km, où, sont souvent présents, un grand nombre de néophytes en triathlon, alors, vous ne serez certainement pas seul avec votre VTT. En ce qui concerne le règlement, sauf si l’organisation annonce une interdiction (ce qui n’est jamais arrivé), vous êtes tout à fait en droit, de rouler avec votre VTT. L’unique chose qui vous est requise, consiste, à ce que votre vélo soit conforme à toutes les normes de sécurité (par exemple, des freins en ordre).

Comment choisir votre premier vélo de triathlon ?

Si vous ne disposez d’aucun vélo de course, et que pour votre premier triathlon, personne ne puisse ou ne veuille vous en prêter, vous êtes alors, dans l’obligation d’en acheter. Il est important de savoir qu’il existe une bonne centaine de vélos différents, et une bonne dizaine serait très bien pour commencer le vélo et débuter en triathlon. Quels sont alors les critères à prendre en compte, pour acheter le meilleur vélo pour commencer le triathlon ? Pour un premier achat, faut-il s’orienter vers un vélo triathlon montre ou un vélo aéro ? Ce vélo sera le seul ou vous en cherchez un deuxième en complément ? Quels sont vos objectifs ? Quelle est votre aire de jeu ? Etc. Si vous disposez déjà d’un vélo et que vous êtes à la recherche d’un triathlon vélo route en supplément, vous pouvez vous orienter, par exemple, vers un vélo de type contre-la-montre. Bien plus rigide par rapport au vélo de route, la différence velue se fera sentir sur les triathlons en plaine. La géométrie et la taille du cadre sont, en effet, différentes, et par conséquent, votre posture le sera également. Si on parle de modèle et d’équipement, il y a différents types à prendre en compte, par exemple, la transmission du type shimano.