Quelle subvention ou aide à l’achat pour mon vélo électrique ?

Que cela soit de façon journalière ou voir même occasionnel, le fait de faire du vélo apporte de nombreux avantages. Non seulement, faire du vélo contribue à la bonne santé de son conducteur, c’est aussi un moyen de déplacement efficace pour échapper aux embouteillages dans les agglomérations. Cependant, cela nécessite des efforts physiques selon la distance à parcourir. Pour remédier à cela, les spécialistes ont mis au point des vélos électriques. Ce sont des bicyclettes qui fonctionnent avec l’aide d’un petit moteur. Ces vélos à assistance électrique apportent des avantages particuliers. De plus, ils intègrent des technologies évoluées. Le seul souci, c’est que leur prix sur le marché s’avère élevé. S’en procurer peut être difficile et même impossible pour tout le monde. Heureusement, en France ainsi que dans d’autres pays connus, des aides et des subventions sont proposées aux utilisateurs. Elles peuvent prévenir de l’État ou bien des organismes spécialisés dans le domaine. Afin d’en bénéficier, un acheteur doit tout de même remplir quelques conditions et doit les respecter. Comment cela fonctionne-t-il ? Et, quels sont les principaux avantages ?

Pourquoi demander de l’aide pour l’achat de son vélo électrique ?

Acheter un vélo électrique peut être très intéressant. Il est considéré comme un véhicule propre permettant à son utilisateur de parcourir de longues distances, sans qu’il se fatigue trop comme avec un vélo classique ou traditionnel. Cependant, leur coût semble de plus en plus élevé à cause de l’intégration de la technologie moderne sur leur conception. C’est pour cette raison des subventions, des bonus ainsi que des aides financières sont désormais à la disposition des acheteurs.

Les vélos à assistance électrique ou bien les VAE deviennent aujourd’hui des solutions de mobilité efficaces et propres à la fois. Leur emploi évite aux utilisateurs de polluer l’environnement, de limiter les encombrements et de réduire les entretiens. D’autant plus que sur le marché, ils existent en des modèles variés. À n’importe quel âge, une personne peut dans ce cas s’en procurer. La plupart des fabricants célèbres proposent les modèles haut de gamme à plus de 1 000 euros. Si vous recherchez un modèle personnalisé et intégrant les technologies les plus récentes, le prix peut même dépasser de 3 000 euros. Afin de réduire les dépenses, vous avez la capacité de vous tourner vers les aides financières. Ainsi, les organismes qui s’occupent des subventions ne vont pas se charger de l’achat en totalité, mais ils vous versent juste une partie du prix. La quantité et le pourcentage peuvent varier selon l’organisme.

Comment fonctionne l’aide de l’État ?

La meilleure façon de bénéficier d’une aide financière pour l’achat du vélo électrique, c’est de se tourner vers l’État. Comme avantage, avec cette solution, vous ne risquez pas de faire face à des arnaques. Vous ne risquez même pas de rencontrer des mauvaises surprises. Cependant, le bonus vélo à assistance électrique proposé par l’État ne dépasse pas de 200 euros. De plus, cela dépend du dossier de chacun. Pour augmenter ses chances, il est crucial de respecter les conditions imposées. Tout d’abord, la prime est accordée lorsque vous avez déjà bénéficié d’une aide collective territoriale. Vous pouvez également en bénéficier si le montant ne peut pas excéder celui qui est procuré par la collectivité. Ensuite, l’aide s’effectue en une seule fois. Vous ne pouvez pas demander la même subvention deux fois de suite. Et pour finir, seul un acquéreur qui effectue correctement sa cotisation d’impôt sur le revenu peut en profiter.

Dans tous les cas, si vous souhaitez demander de l’aide pour l’achat de votre vélo à assistance électrique à l’État, remplissez bien ces conditions. Apportez aussi tous les documents nécessaires montrant que vous n’avez aucun antécédent.

Comment fonctionne les subventions pour les particuliers ?

Notons que l’État n’est pas le seul capable de vous fournir des subventions pour l’achat de votre vélo à assistance électrique. Dans différentes villes en France, des organismes souhaitent aider ceux qui s’intéressent à l’utilisation du vélo électrique. Cela dit, si vous n’avez pas eu votre chance avec les subventions de l’État, il n’est pas encore trop tard pour voir ailleurs. Vous pouvez parfaitement contacter votre mairie afin de connaitre les possibilités de soutien financier pour vous.

Le coût des subventions possibles dépend de chaque pays et de chaque ville. Dans l’île de France par exemple, la prime pour vélo électrique peut atteindre de plus de 500 euros. Cependant, afin d’en bénéficier, la région demande aux acheteurs de les fournir quelques documents qui prouvent d’ailleurs la conformité du vélo à acheter. A Paris, l’aide peut atteindre de 400 euros. Mais, en général, elle concerne 33 % du coût total du VAE. C’est à peu près le cas dans la ville de Marseille. C’est dans la ville de Bordeaux que la subvention est la plus élevée. Elle peut atteindre de 1200 euros.

Les aides possibles pour les entreprises

Les particuliers ne sont pas les seuls qui peuvent bénéficier des aides financières pour acheter un vélo électrique. Les entreprises ont aussi le droit d’en demander. Cela dépend également de chaque ville et de chaque pays. Dans l’île de France, une PME ou bien un auto-entrepreneur qui engage jusqu’à 50 travailleurs peuvent bénéficier de deux types d’aides financières. Toutefois, les organismes financiers prennent en compte la puissance des deux roues à assistances électriques à acheter avant de déduire la valeur de la prime. C’est pourquoi lorsque la puissance de la batterie du vélo est inférieure à 10 kWh, le prix du bonus ne dépasse pas de 1 500 euros.

À Paris, les petites et moyennes entreprises qui ont plus de 50 salariés peuvent recevoir une aide de 400 euros environ. Que cela soit pour un achat ou bien pour une location. Dans les Nantes Métropole, la quantité de la subvention est souvent de 25 % du prix du VTT. Dans tous les cas, si vous disposez d’une société et que vous souhaitiez bénéficier de ces aides, vous devez fournir les documents qui prouvent l’existence de vos services ainsi que le nombre des employés au sein de votre siège.

Quels sont les différents types de vélos acceptés par les subventions ?

Tous les vélos qui sont en vente sur le marché ne sont pas à la charge des subventions. Cela dit, lorsque vous achetez votre vélo à assistance électrique, vous devez prendre en compte le modèle, la conception ainsi que le prix. Pour commencer, avec l’achat d’un vélo à assistance électrique neuf ou bien d’un VAE, vous pouvez obtenir une prise en charge de moins de 50 % environ. Le plus souvent, le coût atteint 500 euros. Par ailleurs, le vélo cargo avec assistance électrique neuf peut aussi bénéficier de la même aide. Sur ce cas, la subvention est même plus élevée. Elle peut atteindre de 600 euros selon le dossier de l’acheteur.

Lorsque vous envisagez de demander de l’aide pour l’achat d’un vélo à assistance électrique, sachez qu’il est toujours préférable de se confier à la mairie la plus proche de votre domicile. Vous y obtiendrez toutes les informations concernant les dossiers à fournir, les conditions, etc. Cela vous évite de faire face à des escroqueries, en particulier, si vous ne comptez pas bénéficier de l’aide de l’Etat. Aussi, demandez des renseignements auprès des autres utilisateurs et fiez-vous au bouche à oreille.