Les accessoires indispensables pour faire du vélo sous la pluie

Circuler en vélo durant les beaux jours est assurément un moment agréable. Il faut cependant bien avouer que le plaisir est moins intense lorsque le temps est moins clément ! Vais-je arriver sans encombre jusqu’à la destination prévue ? Comment ne pas finir complètement trempé ? Vous le saurez en prenant connaissance des informations contenues dans le texte ci-dessous.

Pour se rendre au travail

Si vous utilisez le vélo au quotidien, il est primordial que vous soyez suffisamment équipé pour rouler sous la pluie. Vous faites alors face à un double objectif. Vous allez devoir opter pour des vêtements et accessoires de vélo faciles d’usage tout en recherchant une protection maximale. Parmi les vêtements de pluie recommandés, on retrouve notamment la veste et le pantalon imperméables. Optez de préférences pour des matières comme le polyester ou le nylon. Vous les porterez sur vos vêtements habituels et vous n’aurez plus qu’à les ranger dans un sac à dos ou à l’intérieur d’une besace portée en bandoulière une fois que le soleil sera réapparu.

Dernière petite astuce : tournez-vous en priorité vers des modèles disposant de poches zippées pour ne pas perdre vos affaires en chemin ! Vous pourrez également opter pour des ponchos, surtout si vous n’êtes pas en recherche de vitesse. Ils vous protégeront le haut du corps ainsi que les cuisses. Ils ont également l’avantage de laisser une totale liberté de mouvement. Par contre, les ponchos offrent une prise au vent importante ce qui freinera votre progression.

Pour une pratique plus sportive

Si le vélo représente avant tout une activité sportive pour vous, votre équipement sera légèrement différent. Vous allez rechercher en priorité le meilleur compromis possible entre performance et confort. Ceux qui apprécient de circuler en VTT dans les sous-bois le savent : la boue est un ennemi acharné ! Dans de telles circonstances, vos vêtements devront donc être à la fois résistants et faciles à laver. Sur la route, le coureur doit de plus faire face aux conséquences de l’effort. Les habits ont alors l’obligation d’offrir une respirabilité optimale, surtout en cas de vent froid. Pour trouver les équipements les mieux adaptés en fonction de votre pratique et de votre niveau, n’hésitez pas à prendre contact avec des revendeurs spécialisés. N’oubliez pas non plus de consulter les cartes de vigilance météorologique avant une longue sortie sur route ou randonnée.

Les indispensables garde-boues

Lorsque vous circulez en vélo sur une chaussée mouillée, votre roue arrière absorbe et projette naturellement de l’eau. Une partie vient notamment toucher votre dos accentuant ainsi le fait que vous soyez mouillé. Il faut également bien prendre conscience que la chaussée est rarement propre. On y trouve en effet des détritus, de l’huile ou encore des feuilles en décomposition. Vous comprenez dès lors mieux pourquoi votre veste est aussi sale après une sortie sur route mouillée ! Pour réduire ce phénomène, il suffit d’installer un simple garde-boue. Bien sûr, cet accessoire n’est pas très esthétique mais il se montre particulièrement efficace ! Les constructeurs font de plus l’effort de proposer des modèles qui se montent et s’enlèvent en quelques secondes à peine.

Rouler à vélo en sécurité

Lorsqu’il pleut, le cycliste peut devenir moins visible pour les autres usagers de la route. Il est donc fortement recommandé d’installer des réflecteurs sur les roues ainsi que des éclairages performants. Ne faites pas l’économie non plus des bandes réfléchissantes sur les vêtements. N’oubliez pas qu’il ne s’agit pas d’un défilé de mode mais bien d’une question de sécurité ! Vous constaterez aussi que la chaussée sera alors plus glissante. Méfiez-vous tout particulièrement des bandes blanches au sol, des pavés et des plaques d’égout. Ne freinez surtout pas dessus au risque de vous retrouver rapidement à terre ! Évitez tout autant les flaques qui peuvent masquer un trou sur la chaussée.

L’entretien de votre vélo

La pluie a également de fâcheuses conséquences pour votre vélo. Elle réduit en effet la durée de vie des certains éléments dont la chaîne et les roulements. Aussi régulièrement que possible, vous devrez donc passer un chiffon avec du dégraissant et nettoyer la cassette (le groupe de pignons fixé à la roue arrière) à l’aide d’une brosse. Une fois que vous serez débarrassé des impuretés, n’oubliez surtout pas graisser le tout. Pour la chaîne, il est par exemple conseillé de placer une goutte de lubrifiant à l’intérieur de chaque maillon puis d’ôter le surplus avec un chiffon propre.