Vélo : Les accessoires indispensables pour la ville

Si les vélos de ville ne sont pas tous pareils, c’est surtout avec les accessoires que l’on peut les customiser. Mais quels sont les accessoires utiles pour découvrir la ville à vélo ?

Le code de la route donne déjà une première indication, obligeant le cycliste à équiper son véhicule d’un système d’éclairage avant et arrière, doté de réflecteurs sur les pédales et les roues (plus un réflecteur arrière rouge). Normalement ce ne sont pas ces “accessoires” qui rentrent dans les critères de choix d’un vélo de ville ou d’un vélo de marche , au contraire voir et être visible est essentiel : même si nous n’envisageons pas de conduire la nuit, nous ne voudrions certainement pas de limitations en cas de faible luminosité.

En Italie, la loi est permissive en matière d’éclairage des vélos et le marché offre un choix infini d’éclairages et de systèmes . Etant donné que la dynamo externe est ultra-dépassée, si notre vélo de ville n’est pas équipé d’une dynamo à moyeu (qui est la meilleure option d’alimentation), nous devrons choisir des feux à piles , qui dans les modèles haut de gamme peuvent dépasser les 80 LUX , jour pratiquement éclairant. Sérieusement, pour ceux qui utilisent le vélo de ville au quotidien, un bon système d’éclairage est un réel besoin de sécurité dans la circulation.

Le code de la route impose également la mise à disposition d’une sonnette , sous peine d’amende. Même si aucun (vrai) cycliste ne veut être bruyant, la sonnette d’un vélo de ville est très utile, par exemple pour alerter les usagers hétérogènes des pistes cyclables. Dans ce cas également, le marché offre des options infinies et le conseil est de choisir un modèle solide et bien audible. Les pavillons en laiton sont particulièrement remarquables, un matériau noble aux propriétés acoustiques uniques (utilisé d’ailleurs pour de nombreux instruments de musique à vent). Les classiques DIN DON oversize (d’un diamètre de 8 cm), déclinées dans une large gamme de coloris qui ravissent le public féminin, justement attentif à l’esthétique du véhicule, sont également délicieuses et très audibles.

Vivre la ville à vélo, c’est pouvoir aller partout, même faire du shopping, seul ou avec des enfants. Ici vous pourrez alors vous adonner au choix de porte-bagages arrière et/ou avant, paniers, cabas, sacoches, besaces, sièges avant ou arrière, cadenas « safe », etc. Nos besoins d’utilisation, de goût, de budget seront les critères de choix, mais donnons quelques brefs conseils :

Mieux vaut opter pour un cadenas qui garantit une sécurité maximale, même s’il coûte et pèse plus cher (on préfère l’acier avec un revêtement caoutchouteux pour ne pas abîmer le cadre).

Siège avant jusqu’à 15 kg de l’enfant, puis siège arrière . Certains modèles d’Europe du Nord, comme le Yepp et le Hamax, sont beaux et colorés. Faites toujours attention aux certifications afin de ne pas vous faire leurrer par des produits ne disposant pas des mesures de sécurité nécessaires et… dangereux (le siège doit porter la référence à la norme EN14344). Avant d’acheter, vérifiez que le porte-bagages arrière est homologué jusqu’à 25 kg et, si ce n’est pas le cas, changez-le.

Les paniers sont un incontournable du vélo de marche : avant ou arrière, grillagés, rotin, ou en matière plastique, carrés ou arrondis, très grands comme ceux des boulangers d’une fois, ou refermables pour occuper peu de place dans les racks, personnalisables avec le basket météo couvertures preuve et fleurs… elles sont un plaisir pour les yeux et un accessoire utile pour faire du shopping. On aime particulièrement les modèles du Basilic hollandais.

Les sacoches de vélo de ville peuvent être appliquées sur le guidon, le porte-bagages arrière, le cadre… La forme et la taille ne dépendent que de ce que vous souhaitez transporter. Un vaste choix est offert une fois de plus par Basil, mais aussi par des marques « historiques » telles que Rixen & Kaul, Ortlieb et autres. Et pour conduire en gardant toujours un œil sur le smartphone, les adaptateurs universels au guidon, les étuis transparents et étanches, les sacoches de console ne manquent pas.

Si le porte-bagages arrière est souvent déjà monté en “stock”, le porte – bagages avant devra être acheté séparément. Il est très tendance et permet d’assembler des paniers, ou simplement de porter des sacs sans jamais les perdre de vue. Mention honorable pour les beaux modèles Basil en acier ou en aluminium, chromés ou colorés, fins ou larges (encore une fois les hollandais font la scolarité dans les accessoires de vélo). Mais une mise en garde : le chargement par l’avant fait “clapoter” la direction, ce qui signifie que le vélo peut tomber (en effet il tombera certainement). Alors équipez-vous d’un stabilisateur de direction, un accessoire simple et économique, que vous ne regretterez jamais.

Nous partons du principe qu’un vélo de ville est déjà équipé d’une béquille … mais s’il s’agit de la béquille latérale classique et que vous chargez beaucoup le vélo de sacoches, sièges, paniers etc., la stabilité d’une double béquille centrale n’est pas être sous-estimé.

Conduirez-vous jamais une voiture ou une moto sans rétroviseur ? Le rétroviseur vélo est un accessoire fondamental en ville pour augmenter le champ de vision et identifier les véhicules venant en sens inverse. Les modèles sont disponibles pour tous les types de guidons/poignées et de budgets, cela vaut donc vraiment la peine de les acheter.